Notre Culture

Cacao Travel Panama > Notre Culture

About Panama

Cacao Travel Panama > Notre Culture

Notre Culture

Depuis le début du 16eme siècle Panama a été colonisé par des groupes ethniques provenant d’Europe. Ces mouvements se firent aux dépends des tribus amérindiennes. Toutefois celles-ci représentent encore environ 8% de la population. L’arrivée de ce groupe ethnique et d’autres en provenance d’Afrique, d’Asie et d’autres régions d’Amérique a donné naissance à un mélange original auquel chaque groupe ethnique a contribué avec ses propres traditions. C’est ce qui rend notre culture si riche et variée.

Les gens

 

Panama compte plus de 4 millions d’habitants , et chacun d’entre eux est un élément de la diversité unique de notre pays! Environ 70 % de la population est composée de metis.

Les communautés Amérindiennes ont obtenu une autonomie unique en Amérique Centrale au sein de leurs principautés ou comarcas. Les 3 comarcas: Ngäbe-Buglé, Guna Yala et Emberá / Wounaan couvrent environ 20 % de la superficie du pays.

Les Guna

 

Les Guna appartiennent à une ethnie dont l’origine peut être tracée dans le nord de la Colombie il y environ 6000 ans. Il est généralement admis que ce sont eux qui ont aidé le conquistador Vasco Nuñez de Balboa à traverser l’isthme de Panama en 1513, découvrant ainsi l’océan Pacifique.

C’est également la résistance féroce des Guna contre les tentatives d’assimilation culturelle qui a force le gouvernement Panaméen à créer la première comarca en 1938, après une rébellion sanglante.

Les Ngäbe et les Buglé

 

Appelés Guaymies par la communauté latino les Ngäbe et les Buglé sont deux groupes ethniques distincts,  chacun avec sa propre culture et sa propre langue. Leur comarca se situe dans les montagnes de l’ouest de Panama et s’étend sur les provinces de Chiriqui, Veraguas et Bocas del Toro. Avec plus de 160.000 membres ils forment le groupe ethnique le plus nombreux a Panama. D’autres cultures Amérindiennes vivent dans la région : les Naso ou Teribe,les Bokota et les Bri-bri.

 

 

Embera et Wounaan

 

Les Embera et les Wounaan appartiennent à la race Caraïbe et sont originaires du centre de l’Amazonie. L’aspect physique, l’habillement et les coutumes des deux groupes sont très similaires (ils vivent d’ailleurs souvent dans les mêmes villages) mais, curieusement, les deux langues sont totalement différentes!

Ils ont émigré de la région du Choco en Colombie suite à la violence des guérillas et des narco-trafiquants dans ce pays et se sont établis dans la région du Darien. On fait parfois référence à eux comme Chocoes dans la littérature locale.

Quelques groupes Embera se sont installés dans les années 60 dans la zone du parc National Chagres, non loin de la capitale.

Le melting pot Panameen

 

Une autre importante composante de la culture locale est la communauté noire composée de descendants d’esclaves venus d’Afrique, ainsi que de travailleurs Antillais venus dans l’isthme pendant la construction du Canal. Aujourd’hui ils représentent entre 12% et 14% de la population.

Durant l’époque coloniale les Espagnols commencèrent à importer des esclaves Africains suite à la décision du roi d’Espagne d’interdire l’esclavage des Amérindiens.

On trouve encore des traces de culture Africaine dans certains zones de la côte Caraïbe, particulièrement vers Colon. C’est ce qu’on appelle le folklore Congo.

Beaucoup plus tard la demande de main d’œuvre pour la construction du Canal de Panama provoqua un afflux de travailleurs Antillais, venant de la Barbade, de la Jamaïque, de la Guadeloupe et de beaucoup d’autres iles.

Les blancs, principalement de descendance Européenne et Nord-Américaine, représentent environ 10 % de la population. Certains sont des descendants de vieilles familles de l’époque Coloniale et de la période de la construction du Canal. C’est le groupe qui a traditionnellement dominé et dirigé le pays depuis des générations, politiquement et économiquement.

Les Asiatiques sont arrivés à Panama pendant la construction du chemin de fer Transocéanique, de 1850 à 1855. Depuis, près de 3 % de la population est d’origine Chinoise. C’est une communauté très active économiquement. Les Chinois contrôlent une grande partie du commerce de détail (en particulier toutes les épiceries), et une part importante du gros business

Traditions

 

Folklore

Chaque région du pays et chaque culture apporte sa propre culture folklorique.

La pollera, la robe traditionnelle de gala des Panaméennes, est considérée comme un des plus beaux vêtements folkloriques au monde! Les plus belles polleras se transmettent de mère a fille et atteignent des prix plus que consequents.

 

Gastronomy

La cuisine Panaméenne s’apparente plus à la cuisine Colombienne et Caribéenne qu’à celle du nord de l’Amérique Centrale.

Ici pas de mais, les plats sont garnis avec du riz, un apport de l’importante communauté Chinoise, ou des bananes plantain sous forme de patacones, c’est-à-dire de tranches de bananes frites. La yucca (manioc) est également un accompagnement très apprécié, généralement sous forme de frites .

Du fait de l’omniprésence des deux océans le Panaméen mange beaucoup de poisson et on trouve d’excellents fruits de mer.

Il y a une grande abondance de fruits tropicaux: mangues, avocats, papayes, ananas mais également ramboutans et mangoustans, grâce à la communauté chinoise encore une fois.

Enfin, le café de Panama est considéré comme le meilleur du monde et rafle tous les premiers prix aux concours internationaux!