Depuis le début du 16eme siècle Panama a été colonise par des groupes ethniques provenant d’Europe,d’Afrique,d’Asie ainsi que des pays voisins d’Amérique Centrale et du Sud. Ces mouvements se firent aux dépends des tribus amérindiennes. Toutefois celles-ci représentent encore environ 8% de la population. Tout cela a donne naissance a un mélange original auquel chaque groupe ethnique a contribue avec ses propres traditions.C’est ce qui rend notre culture si riche et variée.


La population

Les Guna appartiennent à un très ancien peuple dont l'origine a été tracée au nord de la Colombie, il y a plus de 6000 ans. On est pratiquement sûr que ce sont eux qui ont aidé Vasco Nuñez de Balboa à traverser l'isthme en 1513.

Les Guna sont un peuple fier qui n'a jamais accepté aucune domination, ni de la part des autres Indiens, ni de la part des Espagnols, ni de la part du gouvernement panaméen. Leur farouche résistance a abouti à une rébellion armée en 1919 qui a forcé le gouvernement panaméen, avec la médiation des Etats Unis d'Amérique, à leur reconnaître un statut d'autonomie.

C'est donc, grâce aux Guna, qu'a été instaurée la première “comarca“ en 1938.
Connus à Panama sous le nom de “Guaymies”, les Ngobe et les Bugle vivent dans les zones montagneuses et le long de la côte nord des états de Chiriqui, Veraguas et Bocas de Toro, à l'ouest du pays. Avec près de 200.000 membres, ils constituent le groupe ethnique le plus nombreux. Il existe d'autres tribus apparentées vivant dans la même zone: Les Teribe, les Naso, les Bokota et les Bri-bri.
Les Emberá et les Wounaan appartiennent au groupe ethnique caraïbe dont l'origine, il y a plusieurs milliers d'années, est le centre de l'Amazonie.

Actuellement, le berceau de ces tribus est la région du Choco en Colombie. (On les appelle d'ailleurs parfois “chocos”), et la région du Darien au Panama.Quelques groupes Emberá se sont récemment installés (dans les années 60) dans les montagnes du Chagres, non loin de Panama City.

L'aspect physique et les coutumes des Emberá et des Wounaan sont pratiquement identiques. Mais curieusement, leur langue est tout à fait différente.
Une autre composante essentielle de la nation panaméenne est la population noire qui est formée de descendants d'esclaves africains et de travailleurs antillais venus pour la construction du canal. Ils représentent ensemble entre 12 et 14% de la population.

Durant la colonisation espagnole, les esclaves africains furent « importés », quand le roi d 'Espagne décida d'interdire l'esclavage des Indiens. On retrouve des racines africaines dans leur folklore et dans leur musique, connus sous le nom de « Congo ».

Bien après l'époque coloniale, une nouvelle immigration massive eut lieu quand des dizaines de milliers de travailleurs jamaïcains, martiniquais et originaires de toutes les îles caraïbes vinrent apporter leur contribution à l'œuvre grandiose qu'est le canal de Panama.

Les Blancs, eux, représentent environ 6% de la population. Certains sont les descendants des vieilles familles coloniales et des bâtisseurs du canal, d'autres sont des immigrants plus récents, provenant d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud. Ce groupe qui domine la vie politique depuis des générations est considéré à Panama comme une classe privilégiée.

Enfin les Chinois, arrivés à Panama au moment de la construction du chemin de fer entre 1850 et 1855, sont une minorité très active économiquement; ils contrôlent pratiquement toute la petite distribution ainsi qu'une bonne partie du gros business. Environ 3% de la population panaméenne est d'origine chinoise.

Traditions

Les traditions Panaméennes découlent de l'héritage historique et culturel.Elles varient d’une région a une autre,depuis les célébrations religieuses ou il est de bon ton d'arborer ses plus beaux atours jusqu'aux festivals folkloriques ou on se déguise avec des costumes extravagants. La musique joue bien sur un rôle important et la pluspart des instruments traditionnels sont toujours faits a la main.
La cuisine Panaméenne reflète la diversite du pays. Les principaux ingrédients sont le riz, le mais, la banane plantain, le manioc, la cane a sucre, le boeuf, le poulet, le porc, le poisson et les fruits de mer. Les fruits tropicaux comme la mangue,la noix de coco, l’ananas, la papaye, la pastèque ou les fruits de la passion sont particulièrement savoureux.