Panama City et environs
Une des merveilles du monde, creusée avec la sueur et le sang de générations d'aventuriers dont le courage a permis d'unir l'océan atlantique et l'océan pacifique à travers la forêt tropicale.


Il n'est pas concevable de venir à Panama sans visiter les écluses du canal. C'est une expérience passionnante.

En contemplant l'impressionnant passage des bateaux dans les étroites chambres des écluses, on ne peut que ressentir de l'admiration pour les hommes qui ont dédié leur vie à la construction de ce qui reste encore de nos jours le plus formidable chantier de tous les temps.

Mais le canal, c'est aussi un remarquable spectacle naturel. La zone du canal est entourée d'une superbe forêt tropicale où il est relativement facile d'apercevoir paresseux, fourmiliers, crocodiles et d'innombrables autres espèces animales. La meilleure façon de profiter de la nature de la zone du canal est d'explorer les sentiers du parc national Soberania depuis le village de Gamboa, ou de faire une excursion en bateau sur le lac de Gatún.

Activités proposées:
- Visite des écluses de Miraflores du côté pacifique.
- Visite des écluses de Gatún du côté atlantique.
- Transit partiel ou total du canal.
- Une demi-journée ou une journée complète d'exploration de la forêt du parc Soberania.
- Téléférique de canopée au Gamboa Rainforest Resort.
- Kayak sur la rivière Chagres.
- Une demi-journée ou une journée de pêche dans le lac de Gatún.
- Parcours de câbles entre les arbres près de l'hôtel Melia à Colon.
- Visite du parc zoologique et botanique de Summit.



Les ruines du premier établissement espagnol sur le site de Ciudad de Panama, fondé en 1519, peuvent être aperçues à l'extrême est de la ville, en direction de l'aéroport. On l'appelle localement « Panama Viejo », littéralement « Le Vieux Panama ». Incendiée en 1671 devant l'attaque des pirates de Henri Morgan, la ville fut rebâtie plus à l'ouest, où se trouve actuellement le « Casco Antiguo ». Le « Casco Antiguo » est extrêmement pittoresque, avec ses rues étroites, ses maisons de style colonial, ses églises et ses couvents, le tout devant le magnifique panorama de la baie de Panama.
Le musée du canal, situé dans un ancien hôtel, autrefois propriété de la « Compagnie Universelle » de Ferdinand de Lesseps, permet de se plonger dans la fascinante histoire de Panama. Dominant le « Casco Antiguo », el Cerro (colline) Ancón est recouvert de végétation tropicale secondaire où on peut communément apercevoir singes tamarins, agoutis et toucans. Au sommet, il y a une vue splendide à la fois sur la vieille ville et sur la ville moderne. Une expression populaire panaméenne dit, qu'à Panama, on a un pied à La Havane et un pied à Miami. Et c'est un fait que le Panama moderne ressemble à un petit Miami avec ses gratte-ciel alignés le long de la baie./br>
La « zone bancaire » est une place financière de réputation mondiale, et les grands centres commerciaux, qui profitent de la zone franche de Colon, font de Panama une des destinations favorites des Latino-américains pour le shopping.

Mais, à Panama, on n'est jamais très loin de la nature, et, le matin et le soir, des centaines de petits perroquets bruyants animent certaines grandes avenues. A l'extrême ouest de la ville, le pont des Amériques marque l'entrée du canal.Juste à côté, et non loin du Casco Antiguo, une longue jetée construite avec les déblais du canal, « le Causeway », permet d'éviter l'envasement du chenal d'entrée du canal en reliant le continent à trois îles: Perico, Naos et Flamenco.Au bout du Causeway, on bénéficie d'une magnifique vue sur la baie de Panama et l'île de Taboga.Le Causeway est un des endroits les plus agréables de la ville pour se promener ou pour faire du jogging devant les navires qui entrent ou qui sortent du canal. Les restaurants et les bars y sont nombreux.

Activités proposées:
- Visite de Panama Viejo et de son musée
- Visite du Casco Antiguo et du musée du canal
- Ascension en voiture ou à pied du Cerro Ancón
- Marche dans la forêt tropicale secondaire du parc Metropolitano, situé au milieu de la ville
- Excursion en bateau à l'île de Taboga



Le parc national Chagres est une vaste étendue de forêt tropicale protégée, située à environ une heure et demie de Panama par la route. Cette forêt rejoint celle de la "Sierra Llorona" et du parc Portobelo au nord, constituant un élément essentiel du pont biologique panaméen. Le parc Chagres est habité par plusieurs groupes d'Indiens Embera qui ont immigré depuis leur Darien natif dans les années 1960. On peut ainsi découvrir une des principales cultures indigènes de Panama, non loin de Panama City, dans un cadre naturel privilégié.

Tours and activities:
- Visite de villages Embera
- Randonnées en forêt




La côte pacifique et ses îles:
La vie bouillonne sous la surface du plus grand des océans. Le Pacifique panaméen, c'est le début de la dernière frontière maritime, un territoire appartenant aux baleines, aux tortues de mer et aux poissons géants, au milieu d'innombrables îles désertes.

Le golfe de Montijo est situé à une trentaine de kilomètres au sud de la ville de Santiago. Il possède une des plus grandes extensions de mangrove du pays. Juste à la sortie du golfe, en se dirigeant vers l'ouest, se trouve le village de Santa Catalina qui est une destination connue mondialement par les amateurs de surf. A l'extrême sud, les îles de Cebaco et Gobernadora sont des points de départ populaires pour la pêche en mer.

Santa Catalina et Puerto Mutis, au nord du golfe, sont les principaux ports d'embarquement pour se rendre à l'île de Coiba. Coiba est une île de près de 50 km de long (la plus vaste du Pacifique centroaméricain) située à une vingtaine de kilomètres de la côte sud de Panama. Son nom vient d'une tribu indienne qui y habitait avant l'arrivée des conquistadors.

Coiba devint une colonie pénitencière en 1919 et a été longtemps un symbole de souffrance et de torture pour les Panaméens, comme la Guyane a pu l'être pour les Français. La prison fut fermée en 2004 et depuis lors Coiba est déserte, paisible et fait partie d'un vaste parc naturel marin. Plus de 90 % de la surface de l'ile est couverte d'une forêt primaire intacte qui abrite de nombreuses espèces endémiques ou spectaculaires, comme les magnifiques aras.

Sous l'eau, Coiba présente un véritable show marin! Dauphins, tortues de mer, immenses bancs de poissons, orques, baleines à bosses (de juin à septembre) sont aperçus de façon tout à fait courante et ont fait de Coiba une destination de classe mondiale pour la plongée sous marine et la pêche au gros. Coiba possède en outre de vastes étendues de mangroves et des plages d'une beauté à couper le souffle.

Activités proposées:
- Plongée libre
- Plongée sous marine
- Pêche au gros
- Visite de l'ancienne colonie pénitencière
- Randonnées en forêt


Situé à 60 km au sud de la ville de Panama l'archipel des Perles est formé de plus de 200 îles, la plupart inhabitées. Ces îles sont en général couvertes de forêt tropicale même si elles reçoivent moins de pluie que le reste du pays. Sans parler de ses plages magnifiques, l'archipel est une excellente destination pour la pêche et la plongée, ainsi que pour l'observation des baleines, de juin à septembre.

Les perles qui ont donné leur nom à l'archipel étaient pêchées par les Amérindiens biens avant l'arrivée des Espagnols. Ceux-ci ne tardèrent pas à éliminer les Indiens pour s'emparer à la fois des îles et des perles.

''Contadora'', l'île la plus visitée et celle sur laquelle se trouvent la plupart des hôtels, était, comme son nom l'indique, l'endroit où les perles étaient comptées et pesées avant d'être envoyées en Espagne. La plus célèbre de toutes les perles, dénommée ''La Peregrina'' (la pèlerine) était si grande et si belle que l'esclave qui la pêcha gagna sa liberté! Elle fut successivement la propriété de Philippe II d'Espagne, de sa femme Mary Tudor et de l'empereur Napoléon Bonaparte. La meilleure façon de découvrir l'archipel, c'est de le faire en bateau, car il y a très peu d'hôtels.

Activités proposées:
- Excursion en bateau depuis Contadora jusqu'aux îles de Pacheca et Mogo-mogo
- Plongée sous-marine
- Plongée libre
- Pêche
- Voilier charter



Il s'agit d'une vaste et large plage qui s'étend pratiquement sans discontinuité pendant plus de 60 km. C'est la destination préférée des Panaméens pour les fins de semaine, et c'est là que se trouvent les grands hôtels à formule ''tout compris''. Il y a également tout un réseau de petits hôtels de charme adaptés au tourisme individuel.

Activités proposées
- Pêche en mer
- Surf
- Golf
- Randonnées à cheval
- Excursions à El Valle de Anton, un petit village situé dans le cratère d'un volcan éteint





The Caribbean:
La côte atlantique de Panama se trouve à l'extrême sud des Caraïbes. A vrai dire, le long de ses 700 km, pas grand-chose n'a changé depuis sa découverte par Rodrigo Bastidas, il y a exactement 5 siècles. C'est toujours un éden de jungles, de plages de sable blanc et de récifs coralliens jalousement gardé par les Indiens Guna et Guaymie.

Situé à l'extrême nord-ouest du pays, près de la frontière avec le Costa Rica, Bocas del Toro est un autre joyau dans notre paradis caché.

Les îles sont rocheuses et couvertes d'une exubérante forêt tropicale qui arrive tout au bord de plages qui n'ont rien à envier à San Blas. De vastes zones de mangrove entourent les îles et la côte, vitales pour la survie de la faune des récifs tout proches.

Bocas del Toro possède une faune passionnante comme le rare lamentin, ou les spectaculaires dendrobates, de petites grenouilles aux couleurs vives.

La ville de Bocas est pleine de vie et offre de nombreux petits hôtels, restaurants et bars pour les amateurs de sorties nocturnes. Les amoureux de la nature préfèreront le calme des îles où ils pourront profiter de la mer et découvrir la forêt du parc national Bastimentos.

Activités proposées
- Excursion par route jusqu'à la plage de Bocas del Drago
- Tour en bateau jusqu'à Dolphin Bay, Bird Island, et Coral Keys
- Tour et excursion en forêt sur l'île Bastimentos
- Tour en bateau aux îles Zapatillas
- Visite de villages indiens guaymie
- Plongée sous-marine
- Plongée libre


S'étendant sur plus de 250 km en direction de la Colombie, San Blas compte 375 îles, dont seulement 49 sont habitées.

Bien entendu, vous resterez bouche bée devant l'incroyable féerie des lagons, des plages de sable blanc et des eaux transparentes. Mais San Blas est beaucoup plus que cela. C'est une partie de “Guna Yala”, le territoire autonome des Indiens Guna, un peuple fier qui n'accepta jamais de se soumettre à aucun occupant.

A San Blas, les lois ancestrales Guna sont appliquées, et un étranger (panaméens inclus) ne peut pas posséder de terre. Les Gunas contrôlent jalousement le tourisme, ce qui explique que, dans le plus beau coin des Caraïbes, vous ne trouverez aucun grand hôtel, seulement de toutes petites structures.

La plongée sous-marine n'est pas autorisée par les Guna, mais la plongée libre et la pêche sont permises.

Pour votre séjour à San Blas, vous pouvez voyager léger: maillot de bain, appareil de photos, palmes, masque, tuba et un bon livre, voilà tout ce dont vous aurez besoin.

Activités proposées
- Visite de villages Guna
- Achat d'artisanat
- Plongée libre
- Pêche artisanale
- Randonnées en forêt sur le continent tout proche
- Voilie charter




Tout près de la ville de Colon, se trouve l'entrée nord du canal de Panama. Les impressionnantes écluses de Gatún permettent aux navires de monter un palier de 26m pour se diriger vers l'océan pacifique.

Grâce à un mirador panoramique, on peut admirer les énormes navires pénétrant dans les étroites chambres des écluses.

Il faut passer derrière les gigantesques portes pour emprunter la petite route qui mène au fort de San Lorenzo. On traverse tout d'abord une zone de végétation secondaire avant d'entrer dans une forêt dense où il est très fréquent d'apercevoir singe hurleurs, paresseux et coatis.

On ne découvre le fort qu'au dernier moment, au bout de la route, faisant face à la mer des Caraïbes et à l'embouchure du fleuve Chagres.

Splendide spectacle en vérité, identique à celui que vit Bradley, le lieutenant d'Henry Morgan, lorsqu'il prit le fort en 1671, ouvrant aux pirates la route de Panama City.

Un peu plus à l'est, le long de la côte, en repassant derrière les écluses de Gatún, se trouve le petit village de Portobelo. Ce nom lui fut donné par Christophe Colomb qui, découvrant le site lors de son quatrième voyage, fut impressionné par la beauté de la baie.

Portobelo est protégé par un réseau de fortifications espagnoles qui n'empêchèrent pas les pirates de s'emparer de la ville à plusieurs reprises.

Portobelo est également un important lieu de pèlerinage, le Christ noir, se trouvant dans l'église du village, faisant l'objet d'un culte très suivi à Panama.

Activités proposées:
- Visite des ruines de San Lorenzo
- Découverte de la forêt du parc national San Lorenzo
- Visite du village de Portobelo (forts, douane de mer, église du Christ noir)
- Plage de l'île Mamey à Puerto Lindo (15mm de Portobelo)
- Randonnée pédestre jusqu'au “Salto el Tigre”, une impressionnante cascade non loin de Portobelo (durée environ 7h)






Les montagnes de l'ouest
C'est là que pousse le meilleur café du monde, cueilli par les mains expertes des Indiens Ngäbe. Derrière les plantations, la forêt toute proche abrite le rare et mystérieux Quetzal, l'oiseau sacré des Mayas et des Aztèques.

Au sud-est de Boquete, en partant de la panaméricaine, une route spectaculaire vers le nord permet de rallier la côte caraïbe. La route serpente tout d'abord le long du versant pacifique à travers les fougères arborescentes, et autres « sombrillas del pobre », aux feuilles pouvant atteindre 2m de large! En descendant vers l'océan atlantique, au milieu d'une végétation d'une incroyable exubérance, on passe devant plusieurs petits villages indiens guaymie avant d'apercevoir l'eau bleue des Caraïbes. La ville d'Almirante, en fin de parcours, est le centre local de la culture bananière et le point d'embarquement pour rejoindre l'archipel de Bocas del Toro (une demi-heure en bateau rapide) En continuant un peu plus loin vers l'ouest, on arrive à Sixaola, le poste frontière avec le Costa Rica.

Boquete
This mountainous region is the principal coffee production center in Panama, Panama's coffee, a high quality Arabica has recently won several international awards. With its cool climate and rich volcanic earth, it is also possible to grow all kinds of vegetables and fruits, including strawberries!

The center of the mountainous ridge is the Talamanca Mountain region, almost completely covered with mountain and cloud rainforest and protected by the ''La Amistad'' National Park (so called because the Talamanca Mountains are also protected in Costa Rica).

It is crossed by a great number of rivers making it a prime destination for white water rafting. Between Cerro Punta and Boquete lies the impressive Baru volcano, the highest peak in the country (3,500 m).

Boquete is a well developed tourist destination with many small hotels. At 1,000 m above sea level it is a sort of Panamanian little Switzerland with Guaymies indigenous wearing their colourfull dresses! The visit of coffee plantations and processing units is a local highpoint. Boquete also hosts a famous flower festival. Rainforest hikes are also a local must, the famous ''Los Quetzal Trail'' links Boquete to the little village of Cerro Punta, on the other side of the Barú Volcano. It is a 5 hours hike through the mountain and cloud forest.

Excursions and activities:
- Visit of Coffee plantations
- Jungle hikes
- Birdwatching
- White water rafting
- Canopy tour
Volcán and Cerro Punta Cerro Punta is a quite small village in the middle of flowers and vegetable cultivation. It is also well known for its orchid farm. At an altitude of 2000 m and right on the edge of the cloud forest, Cerro Punta is one of the best places in central America to observe the magnificent quetzal, one of the most beautiful birds in the world.

Excursions and activities:
- Jungle hikes
- Birdwatching
- Visit of orchid farm




Central provinces
This is the heart of rural and genuine Panamanian culture. This region is full of natural beauties and folklore. A large part of the population is locally indigenous who have gradually lost their language and became part of the Latino Culture. They are quiet, full of smiles and hardworking.

This is one of the main areas for agriculture in Panama, and one of the first to be colonized by the Spaniards. Here there are a lot of cattle, but also a rich local tradition. Las Tablas is THE destination during the carnaval period, where people from all parts of Panama congregate to the small town.

Pedasi, at the extreme south of the Azuero Peninsula is a recent destination for beach tourism, with some extremely beautiful hotel boutiques next to endless beaches. Isla Iguana (the ''iguana island'') not far north from Pedasi makes a great day excursion with its beautiful white beaches and pristine coral reefs. It also has one of the largest colonies of frigate birds in the Pacific.

Tours and activities:
- Fishing
- Surfing
- Tour to Cerro Hoya National Park
- Tour to Isla Iguana National Park


Meet with the friendly people of this fertile region, the men that proudly wear their ''pintado'' hat and love horses.
Penonomé was the capital of Panama for a short period after Panama City was sacked by Henry Morgan in 1671. It is located along the Inter-American Highway in the wide, flat lowlands of the province of Coclé. It is a great spot to take in the local culture.

La Pintada is located in the hills 13 km northwest of Penonomé. The Coclé del Sur River runs along the edge of the town. Two kilometers from the town are located a variety of pre-Columbian petroglyphs.

The factory for the cigar brand Cigarros Joyas de Panamá is located in the town. There is also a small artisans' market that sells Panama hats and various local crafts.

Excursions and activities
- Tour to Tavidá waterfall
- Visit petroglyphs
- Jungle hikes



Meet with the friendly people of this fertile region, the men that proudly wear their ''pintado'' hat and love horses.
Hiking Cerro Campana National Park and Omar Torrijos National Park is a good way to discover the fascinating world of mountain and cloud forest. This is a very damp type of forest were you'll hike along steep trails among giant ferns, orchids and the strange podocarpus, the only endemic conifer species in Panama.

Tours and activities:
- Jungle hikes



"El Valle", as its name indicates, is a large volcanic valley just 130 km from Panama City and one of the favourite destinations for wealthy Panamanians, thanks to the relatively cool climate. They have built some beautiful houses in the immense crater, actually one of America's largest.

There is a famous market every week end where visitors can buy fruits, vegetables, all kinds of orchids and handicrafts.

There is also ''El Nispero'', a botanical and zoological garden where one can visit the amphibian protection project sponsored by the University of Huston.

A few dozen miles west lies the charming little village of Cerro La Vieja, in front of an odd-shaped mountain. The main attraction here is a spectacular waterfall.

Tours and activities:
- Visit of the market during the weekends
- Visit of ''Nispero'' botanical and zoological park and Amphibians Conservation Project
- Visit of la ''Piedra Pintada'', a huge monolith carved by indigenous
- Hike to la ''India Dormida''
- Hike to ''Cerro Gaital'' cloud forest






East Panama and Darien
A remarkable ecosystem, it is a true heaven for birdwatchers, botanists and entomologists. This is a land of lush rainforests and large rivers, run by indigenous communities such as the Guna, the Embera and the Wounaan. This is the very end of Central America and of course the gateway to South America.

Darien is the largest and least inhabited province in Panama, located east near the border with Colombia. An important part of this state is divided in ''comarcas'' run by indigenous such as the Guna, the Embera and the Wounaan. There, native law is applied and the local chiefs or ''caciques'' rule.

This is a land of lush rainforests and large rivers even though since the late seventies ''civilization'' penetration has taken its toll on nature. In spite of this situation the Darien's rainforest is still relatively untouched in the comarcas and in the large National Park, and wildlife still includes remarkable and endangered species such as tapirs, jaguars and the elusive harpy eagle. The coasts of Darien are equally interesting, from the beautiful Bay of San Miguel, discovered in 1513 by Vasco Nuñez de Balboa when the Isthmus of Panama was crossed for the first time to the rocky shores between Punta Garachine and Jaque, where the rainforest falls into the Pacific Ocean from impressive cliffs.

It is accessible by car through the Pan-American highway (to Yaviza only) and by plane using the little airports of El Real, La Palma, Sambu, Garachine, Jaque.

Tours and activities:
- Jungletrips and visit of Guna, Embera and Wounaan villages in the ''comarcas''
- Jungle excursions, hikes and treks in the Darien national park from El Real or Cana.
- Visit of La Palma, capital of Darien, only accessible by boat.
- Visit of the mangrove areas in the Bay of San Miguel, the little Wounaan village of Boca de Lara and the Embera village of Mogue.
- Boat trips in the Bay, it is a great spot to see marine birds.
- Sport-fishing. A lodge near Jaque, accounts over 200 world records.


This artificial lake is the largest in Panama after Gatun Lake. Its name comes from a black slave who rebelled against the Spaniards during the 16th century. It has a beautiful environment of rainforest and little farms.

The highlight are the spectacular caves, only accessible by boat. Lots of life inside, including sleepy caimans and poison-dart frogs! This peaceful lake is also a great place to observe birds.

Tours and activities
- Boat rides
- Visit of the caves
- Birwatching
- Visit of Embera Indian village



You'll reach this remarkable area of Panama's central mountain-range after an 1 h 30 drive eastwards from Panama City, first on the Pan-American highway then on a small road that goes through hills covered with forests, teak plantations and farms.

From the picturesque lodge of Burbayar a set of trails allows the host to discover a remarkable ecosystem, true heaven for birdwatchers, botanists and entomologists.
Nusagandi is right on the road to San Blas, and it is a great experience to go down the mountain ridge towards the Caribbean Sea, through a beautiful scenery of mountain rainforest.
Tours and activities:
- Rainforest hikes
- Birdwatching
- Visit of Kuna villages